Partagez | 
 

 CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:23



AVALON. CALYPSO-THAÏS RICCI
Je peut être ton ange comme ton démon, ton pire cauchemard, à toi de voir lequel t'arrange le plus...

NOM ☇ Ricci, oui, le nom du parfum Nina Ricci, mais si je m'appelle ainsi, c'est parce que mon père portait ce nom de famille d'origine italienne. PRÉNOM(S) ☇ Calypso, comme la nymphe de la mer de la mythologie grecque. Ma mère avait absolument tenu de m'appeler ainsi. Mais pour sortir des légendes et bien d'autres chose, mon père ovulait absolument rattacher Thaïs à Calypso. Et enfin Avalon en tant que deuxième prénom, simple et jolie à la fois. SURNOM(S) ☇ Le plus souvent, on me surnomme Cally, diminutif de Calypso, parce que faut avouer que mon prénom est assez long, je vous l'accorde. Autrement, on me trouve de toute sorte de surnom, parfois bien débile, mais Cally est le plus utilisé jusuqu'à présent. ÂGE ☇vingt-trois ans et je vous signale, à titre d'information, que j'ai toutes mes dents ! DATE, LIEU DE NAISSANCE ☇ le trente avril mille neuf-cent quarante-deux à Toscane sous le beau soleil d'Italie, accompagné de ses beaux jeunes hommes... ORIGINE(S) ☇ grecques & italiennes. STATUT CIVIL ☇ célibataire et libre comme l'air ! MÉTIER/ETUDES ☇ j'ai su montrer de quoi j'étais capable au House of bunnies, en fin de compte on m'a embauché en tant que serveuse mais aussi en tant que danseuse. GROUPE ☇ bunnies. AVATAR ☇ vous l'avez pas reconnu ? La sublimissime Adrianna Lima ** CRÉDITS ☇ ici. (tumblr)
▽ ▽ ▽

☇ (citation au choix)
franche. ☇beaucoup d'humour. ☇ déjantée. ☇ charmante. ☇ intelligente/stratégique ☇ volcannique. ☇ explosive. ☇ impulsive. ☇ distante. ☇ manipulatrice.
Ca tourne pas rond dans sa tête. Elle, difficile ? Mensonge ! Enfin, vous n'avez pas tord... On dit que les femmes sont compliqués, mais elle, c'est bien pire, croyez moi ! Jolie petite Calypso, têtue comme une mûle, bon sang, elle fera tout pour avoir le dernier mot. Vous remarquerez qu'elle n'aime pas avoir tord, parfois elle aura du mal à les assumer mais elle saura se faire pardonner par tous les moyens... On ne peut pas dire que la nature ne l'a pas gâté, il faut avouer ce qui est, Calypso est une jeune au corps de rêve et au visage sublime. Ce qu'elle aime, en abuser pardis ! Abuser de son charme pour apporter le plus de clients au club. Oui, je ne vous cache pas qu'elle aime manipuler son petit monde et séduire tous ce qu'il lui plait, je veux dire par là que les femmes lui plaisent autant que les hommes. Elle se contre-fiche des préjugés, elle aime vivre et elle profite de cette chance d'avoir été recueilli au club. Attention mes petits agneaux, la jolie brune est très impulsive, il suffit d'un rien pour la faire sortir de ses gongs ! Peu tolérante et pourtant patiente, elle essaye parfois de canaliser sa colère pour reprendre le contrôle afin que le calme revienne en elle. Elle peut être agressive quand elle s'y met, mademoiselle ne se laisse tout simplement pas faire, malgré son apparence, Calypso est loin d'être une femme facile, oh non ! Elle aime se faire attendre, se faire prier, elle aime faire tourner en bourrique ceux qui l'admirent, ceux qui la veulent à tout prix. Elle sait s'y faire, elle est loin d'être bête, elle a beaucoup de répartie, intelligente, stratégique, elle est loin d'avoir de deux Q.I et d'être écervellée comme certaines personnes sur cette Terre. Elle n'est pas méchante, loin de là, mais bon dieu, qu'est-ce qu'elle est chiante ! Quand on ose la chercher, la belle ne se laisse pas faire et sait répondre au gens qui l'énervent, puis en prime, vous recevrez ses pires foudres ! Calypso, lunatique, caractérielle et dangereuse. Oui, vous m'avez très bien comprise, dangereuse elle est, facile elle n'est pas. Calypso sait s'y faire avec les gens, elle leur dit ce qu'ils aimeraient entendre, mais attention, toujours dans un brin de subtilité et de plus, elle ne manquera jamais de remettre quelqu'un à sa place, de lui dire ses quatre vérité. Rabaisser les gens ? Ca la détend de temps-à-autre, mais elle n'est pas du genre à en faire son passe-temps, elle a des choses plus importantes à faire. C'est une femme très prise et sans cesse overbooké ! (a) Mais au delà des apparences, au delà de cette carapace très solide que s'est forgée Calypso, se cache une personne magnifique, avec le coeur sur la main. Elle veut prouver le contraire, elle veut se montrer forte, arrogante, mais au fond, elle est loin d'être ce genre de femme. Depuis son plus jeune âge, la jolie brune avait l'habitude d'être déçu par son entourage, elle a connu des peines, des choses difficiles à oublier, à force, avec le temps, elle a réussi -du moins c'est ce qu'elle pense- à surmonter tout ça et à se forgé une carapace pratiquement indestructible. Elle ne veut plus souffrir comme avant, elle ne veut plus être déçu. Chaque jour elle se fait la même promesse qu'est de ne plus jamais se rapprocher des gens qui l'entourent. Problème, Calypso est curieuse et connaître la personnalité des autres est quelque chose d'important pour elle. Elle s'embarqe toujours dans quelque chose. Elle fait faillite à sa promesse à chaque fois qu'elle fait la connaissance d'une personne. Bien qu'elle essaye de contenir cette attirance envers les nouvelles personnes, la plupart du temps, elle échoue. Quand on la connait, quand on sait la touché par de simple mot, quand on arrive à birser ne serait-ce qu'un peu de cette carapace, on comprend très vite qu'en fin de compte, Calypso est quelqu'un d'inoffensive, très douce, réflechie. Elle se donne des airs de femme forte mais en vérité, elle est faible, sensible et très émotive. Pleuré comme une madeleine devant un film, où ne serait-ce parce qu'on l'a blessé moralement, mais ça, elle ne le fait jamais devant quelqu'un, toujours quand elle est seule. Ce qui est bizarre chez elle, c'est que la jeune demoiselle est souvent distante et pourtant, elle n'aime pas la solitude. Oui, très intriguante la petite Calypso. Quand on apprend à la connaître, elle est intéressante, pleins de joie de vivre, mais tout en gardant ce brin de mystérieux. Elle aime le suspens, les sensations fortes, faire durer les choses une éternité afin de provoquer son interlocuteur. La jeune femme joue sur plusieurs tableaux, elle se cache sous plusieurs masques afin de masquer ses faiblesses. Calypso a beau se cacher sous sa carapace quand le danger se pointe telle une tortue, cela n'empêche pas le fait qu'elle sait faire ressortir ses plus belles qualités. Complêtement déjantée, folle, elle n'en manque pas une pour faire le clown ! Elle aime dire des conneries, rigoler, s'amuser. Souriante, amusante, fêtarde, elle aime la vie tout simplement. Elle aime la vie pour lui avoir redonné une seconde chance, après tout c'est pas donnée à tout le monde. La jolie brune reste néanmoins rancunière, lui faire un coup bas ? Oublié, elle vous fera pire, beaucoup pire... Elle n'est pas dupe mais parfois maladroite. La jolie demoiselle aime sauter dans les flaques d'eaux quand il a plut. Elle a peur des insectes excepté la coccinelle et le papillon. Un petit caractère totalement contrasté mais vous comprendrez que Calypso se fait passer pour une femme forte, alors qu'au fond, elle est totalement détruite, torturé...


Spoiler:
 





Dernière édition par A. Calypso-Thaïs Ricci le Sam 26 Mai - 10:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:24

☇parce que les contes de fées, dans mon monde, ça n'existe pas...



ONCE UPON A TIME...

Depuis mon plus jeune âge, je rêvais d'être une belle princesse, je rêvais du prince charmant qui viendrait me délivrer de cette prison. Oh oui, ce beau prince qui viendrait avec son jolie cheval blanc, il viendrait exclusivement pour moi. On partirait à l'aventure, on galoperait au grès du vent, sur les plages les plus fantagosmique, il me ferait découvrir mille-et-une terres et on serait tous deux heureux jusqu'à la fin des temps. Il m'aimerait pour ce que je suis, il ne chercherait pas à savoir mes défauts, il me murmurera des mots doux au creu de l'oreille. Il me dira je t'aime à chaque minutes passé ensemble. On vivrait tous deux d'un amour passionnant, d'un amour indestructible. Aujourd'hui, je me rends compte que je suis simplement faible, et naïve d'avoir pu penser à ce genre de gamineries. Et oh ! On se réveille ! Ici on est pas dans un walt disney, dans un conte de fée où tout fini toujours bien. Non, nous sommes dans un monde à la dure réalité, à la dure vérité. Aux âmes torturées, aux âmes qui essayent de s'en tirer du mieux qu'elles peuvent. Et moi je fais partis de ceux qui n'ont pas vécu dans les belles richesses du monde, dans des châteaux aux grandes allures. Au début, j'aurais pu vous répondre le contraire mais si seulement il ne nous avait pas quitté, si seulement tout n'avait pas basculé du jour au lendemain. C'est triste, moi même parfois j'en ai les larmes aux yeux quand je repense à tout cela, à toute cette vie merdique, à ce passé désastreux. Mais à quoi bon se lamenter ? Je ne pourrais jamais remonter en arrière et c'est ainsi, je dois vivre ainsi.


CHILDHOOD...

Des cris, des pleurs provenaient tout droit d'un hôpital de Toscane, en Italie. Une mère allongé sur le brancard, tentant de faire sortir son enfant. Autour d'elle, des médecins, des infirmiers mais, le seul qui comptait était aussi présent : son mari. Deux jeunes parents attendant un adorable petit enfant. Après plusieurs heures de dure travail, il arriva enfin. Même si la jeune mère était bien fatiguée, la seule chose qu'elle voulait vraiment était de tenir son enfant, sa chair, ce petit être dans ses bras. Seulement, à sa naissance, l'enfant ne respira pas. Certes, vous me direz que ceci était totalement normal mais après lui avoir donné une petite tape dans le dos, afin de dégager ses poumons et de le faire respirer, ceci ne marcha pas. L'enfant arriva, inerte, ne respirant pas. La jeune mère et le jeune père virent leur enfant emporté dans une autre salle d'opération. La belle commença à pleurer, à crier. Quant au père, il la rassura en la prenant dans ses bras. Quelques infirmiers la remontèrent dans sa chambre tandis que le père voulait assister à l'opération, il voulait être là, présent pour sa fille. La jeune mère s'évanouit de fatigue. Il ne leur restait plus qu'un miracle, un espoir afin que cet enfant ouvre ses yeux, pousse un cris, respire, vit ! L'opération dura des heures. Une mère endormie, un père inquiet, la vie d'un enfant entre les mains des médecins. Après ces quelques heures, un médecin vînt à la rencontre du jeune père. Il le salua. «  Monsieur Ricci, bonjour, je suis le médecin qui c'est occupé de votre fille. Nous avons réussi à lui déboucher les poumons. Votre enfant vit, il respire... » A travers ces mots, l'homme se mit à pleurer. Ce n'était pas des larmes de tristesse mais des larmes de joies. Seulement, le médecin parla de nouveau : «  Monsieur, je suis désolé de gâcher votre joie mais, il faut que vous sachiez une chose. Votre enfant souffre d'une malformation au niveau des bronches et du cœur. Elle est donc fragile, ceci développera sûrement un manque respiratoire. Je vous promets que nous allons tout faire pour diminuer ceci. Une dernière chose, n'essayez en aucun cas de surprotéger votre fille, ceci pourrait lui causer bien plus de tords que ce vous ne pensez. » Le père resta sans voix. En essuyant les quelques larmes qui coulaient encore, celui ci prononça quelques mots avant de regarder le médecin. «  Quand pourrais-je la voir ? » «  Demain, elle doit pour l'instant se reposer, mais je vous promets que demain vous pourrez la voir à la maternité, nous vous la monterons dans votre chambre. » L'homme acquiesça et s'empressa de remonter auprès de sa femme. Un nœud lui serrait l'estomac et la gorge. Il passa la nuit auprès de sa femme qui dormait après tout cet épuisement.

La jeune mère se réveilla deux jours plus tard. A son réveil, une surprise lui fut préparé. Sa fille, dans la couveuse, se trouvait à côté de son lit. Celle ci laissa couler quelques larmes de bonheur. Voir son sang, sa chaire, sa petite fille, son trésor auprès d'elle lui faisait un bien fou. Au dessus de la couveuse, le jeune père admirait cette jolie petite fille. Une infirmière s'approcha alors de l'enfant afin de la remettre dans les bras de la jeune mère qui crevait d'envie de porter son enfant. Son vœu c'était exaucé, elle tenait dans ses bras son petit trésor, le plus beau de tous. «  Mon chéri, que penses-tu de... Avalon Calypso ?! » «  Mon amour, le prénom que tu as choisi est très beau mais si on rajouté un autre prénom à Calypso, parce que notre fille n'a pas que du sang grec dans les veines mais aussi du sang italien ! Que dis-tu de Avalon Calypso-Thaïs Ricci ? Ca sonne plutôt bien, non ?! » dit-il avant de déposer ses lèvres sur celles de sa chère et tendre. La belle d'origine grecque laissa échapper un petit rire d'amusement avant d'acquieçer le choix de son mari. Une famille heureuse, deux jeunes parents comblés de bonheur et un enfant sauvé de la mort. Dîtes moi une chose, pourquoi les bons moments ne peuvent-ils pas durer ? Pourquoi la vie n'était-elle pas un conte de fée ? Pourquoi une vie parfaite ne peut-elle pas exister ? Toujours des questions mais souvent très peu de réponses.

C'est ainsi que naquit la belle, un soir d'un trente avril mille neuf-cent quarante deux, à Toscane en Italie.


BECAUSE IT ALWAYS ENDS UP LOSING EVERYTHING...


Vous savez, on dit bien souvent que le bonheur n'existe pas sur long terme, il ne peut pas durer éternellement. Et bien c'est la triste et réelle vérité. Le jeune père a du quitter sa famille, son pays natal pour partir se battre aux côtés de l'Angelterre. Certes, le jeune homme n'avait auncun sang anglais, mais jamais il ne se serait battu pour autre camp que les Alliés. Nous étions en mille neuf-cent quarante-trois, un an après la venue au monde de Calypso. La jeune mère prénommée Némésis, écoutait les nouvelles à la radio de la seconde guerre mondiale, tout en jouant et s'occupant de sa fille. Le père entra de sa journée de travail. Il était tard. Némésis c'était fait un sang d'encre pas possible. Déjà bien angoissée par cette foutue guerre, des milliers de personnes mourraient chaque jour... Némésis n'avait jamais été d'accord avec le fonctionnement de son pays, l'Italie. Ni son mari. Jamais ils n'avaient été d'accord avec le facisme, une didacture qui n'était pas du goût des deux jeunes mariés. Esteban -oui, c'était ainsi que son nommé le père- vînt s'asseoir auprès de son épouse après avoir déposé un baiser sur le front de sa fille et un baiser sur la joue de Némésis. Il la regarda et lui attrapa les mains. Le regard de son mari ne présageait rien de bon et la jeune grecque sans doutait bien. Ils se regardèrent pendant un moment, sans prononcer ne serait-ce qu'un mot. Le jeune père baissa la tête en soupirant. " Mon amour... Je dois m'en aller dans deux jours... J'ai été recruté dans l'armée britannique. Il faut que ça prenne fin et c'est en les aidant que nous y arriverons !" Les larmes vinrent piquer les yeux de Némésis. " Je sais, j'en suis consciente... Mais j'ai tellement peur, si tu savais ! J'ai peur pour toi, pour notre fille, pour nous ! Je ne veux pas que tu partes mais tu es obligé et je le comprend mais... Je ne supporterais pas de te perdre, tu le sais. T'imaginais loin de moi et la pire chose qui m'ai traversé l'esprit. Je veux juste que tu me promette quelque chose. Promets moi qu'un homme ne viendra pas taper à la porte un jour afin de me dire que tu es..." Elle ne put contenir ses larmes, elle ne pouvait pas prononcer le mot mort. Non, cette idée la tétanisait deux fois plus. Esteban se rapprocha de son épouse, la prenant dans ses bras. " Je te le promets mon amour, jamais ça ne se passera ainsi, je te le jure..." Se dégageant de son étreinte, la jeune femme commença à hausser le ton entre deux sanglots : " Ne promets pas des choses dont tu n'es pas sûr de tenir ! " Némésis sécha ses larmes et monta -non d'un pas léger- dans sa chambre en claquant la porte. Le père se leva, passa les mains dans ses cheveux et attrapa sa fille dans ses bras, la faisant tournoyer, virevolter et il finit par déposer un baiser sur son front avant de la serrer contre lui. Il voulait profiter de ses deux petites femmes une dernière fois avant de les quitter. Le lendemain, l'orage passa, laissant place à un grand soleil dans la maison. Némésis s'excusa de son comportement de la veille, mais elle avait peur de le perdre à tout jamais... La famille profita de ses deux derniers jours en compagnie d'Esteban. Deux jours totalement magiques, inoubliables mais toutes bonnes prennent fin un jour ou l'autre. Quand le matin du départ sonna, ce fut quelque chose d'assez émouant. Des au revoirs, peut être des adieux... Oui, qui sait aptès tout ? Il enlaça une derière fois son épouse. " Mon amour, je te promet, oui, je le jure que je reviendrais une fois que tout sera fini, une fois que la guerre aura prit fin, je te le promet... Je t'aime tellement, je t'aime à en perdre la raison, tu m'as rendu heureux, tu as fait de moi l'homme le plus méritant et heureux sur Terre. Tu m'as comblé de bonheur chaque jour, ton sourire est parfait, ton visage aux traits doux, le parfum que tu dégage... Némésis, tu vas me manquer..." La jeune femme mit soudainement la main sur la bouche de son mari. Les larmes qu'elle tentait de dissimuler finirient par couler. " Je t'en supplie, tais toi ! Arrêtes, s'il te plait... Ne me fais pas regretter de te laisser partir !" Il serra contre lui sa femme lui murmurant au creu l'oreille : " Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerais toujours..." Némésis l'embrassa fougueusement avant de se détachait une dernière fois de son étreinte. Le jeune père s'agenouilla devant sa petite fille. Elle se tenait debout, collait à la jambe de sa mère, tenant fortement la jolie robe blanche de Némésis. Il ouvra les bras et Calypso s'y jeta dedans. " Oh ma petite fille, mon trésor, ma princesse, je te promets de revenir, je t'aime tellement et à jamais ! Quelques larmes coulèrent le long des joues du jeune père. La petite fille ne comprenait certes pas tout, mais jamais elle n'oubliera ces quelques mots. Le convoi l'attendait. Némésis attrapa sa fille et la prit dans ses bras. Elles le regardaient s'éloigner de plus en plus. Némésis serra son pendantif en or, que lui avait offert Esteban, contre elle. Calypso lui disait au revoir de sa petite main. Le convoi partit, et elles restèrent immobiles, quelques secondes, afin de se remémorer ce moment. Jamais Némésis aurait pensé que quelque chose arriverait à séparer les deux jeunes mariés.

C'était le printemps, il faisait chaud, le soleil d'Italie tapait déjà fort cette après-midi là. La petite avait maintenant quatre ans. Elle s'amusait à sauter dans chaque flaques d'eaux qu'elle trouvait. Ca l'amusait et elle recommençait. Elle riait aux éclats. Elle sautait à clauche pied, ses petites bouclettes brunes retombèrent légèrement dans son dos. Un sourire remplit de bonheur se dessina peu à peu sur le visage de sa mère. L'image de son enfant heureux la rendait aussi heureuse. De ses petits yeux bruns, Calypso s'arrêta soudainement et fixa quelque chose qu'elle ne connaissait pas encore. Elle s'accroupit, l'étrange chose à pois vînt se poser sur son petit nez couleur café. Elle cligna des yeux et essaya de deviner ce que c'était. Sa mère la rejoignit. " Dis, la mia mamma, qu'est-ce que c'est ça ? La jolie maman rigola de nouveau et doucement, elle prit l'insecte sur son doigt. " Ca, ma chérie, c'est une coccinelle, une jolie petite coccinelle inoffensive.". La jolie petite fille regarda sa mère avec des yeux de biche. La mère déposa légèrement et doucement la jolie petite coccinelle sur une feuille. Elle s'envola aussitôt. Calypso la regarda partir avec émerveillement. Elle attrapa soudainement la main de sa mère et la serra forte dans la sienne, comme si celle ci avait peur qu'un jour, il arrive quelque chose à la jolie petite coccinelle. Les deux jeunes femmes devaient retrouver une amie de la famille dans un des parcs célèbrent de Toscane. Elle s'y rendit en chantonnant, dans la joie et dans la bonne humeur. La petite fille sautiller comme une petite puce, ses cheveux ne bougeaient pas, ils flottaient légèrement et se remettaient en place immédiatement. Dès qu'elles arrivèrent à l'endroit donné pour le rendez-vous, la jeune femme était accompagnée d'une petite fille aux bouclettes blondes. Un sourire presque angélique se dessina sur son visage quand elle vit Calypso. C'est fous, elles ne se connaissaient pas et pourtant un rien les a rapproché en une journée. La jolie grecque salua son amie ainsi que la petite. Ce fut timidement que la jolie petite fille aux bouclettes brunes salua l'autre mère et l'autre petite fille. Les deux mères prirent place sur un banc et la petite blondinette partit à clauche pied retrouver sa poupée quelques mêtres plus loin. Les deux jeunes mères bavarder, s'échanger des plusieurs paroles, plusieurs informations. Calypso regarda en direction la petite fille jouant avec sa poupée. Quelque chose l'a poussé à aller à sa rencontre. Prudement, elle se rapprocha de la jeune fille. De son petite doigts fragile, elle donna deux petits coups sur l'épaule de la fillette. Elle se retourna. Calypso mit ses mains dans le dos et elle sourit timidement. " Je peux jouer avec toi ? " La petite blondinette regarda son interlocuteur et afficha un grand sourire : " Bien sûr ! " Les deux petites filles prirent place et jouèrent à tout et n'importe quoi. Bizarrement, le courant passa plutôt bien, elles ne se disputèrent pas, au contraire, elles parlaient, se souriaient et jouaient toutes les deux. A la fin, la jolie petite fille brune osa demander le prénom à sa nouvelle amie. " Au fait, comment tu t'appelle ? " dit-elle d'une voix enfantine. " Clara ! Et toi ? répondit-elle toujours d'un sourire. " Calypso-Thaïs, mais appelle moi Calypso, l'autre est trop long ! " Les deux petites filles se sourièrent et se quittèrent en se promettant de se revoir. Ce qui était sûr c'est que leur rencontre n'était pas la dernière.

La mère et la jeune Calypso rentrèrent main dans la main après ce rendez-vous, cette bonne après-midi passé dehors. La petite fille était bien fatiguée. La mère préparait le dîner tandis que fillette regardait des photos de ses parents en lançant une petite phrase qui faisait souvent rire sa mère. " Oh maman, je veux être aussi belle que toi plus tard ! " Ou bien encore : " Maman... J'aimerais avoir le même mari que toi, comme ça, je serais moi aussi heureuse ! ". Oui, elle disait de nombreuses choses inutiles mais son insoucience et son regard pétillant faisait qu'on obliait aussitôt ses petits commentaires peu impertinent. En même temps, elle avait trois ans la pauvre petite ! Ca faisait trois ans qu'il était partit, toujours aucunes nouvelles... Némésis n'avait jamais perdu espoir qu'un jour il revienne. Après tout, il lui avait promit. Elle espérait en silence son retour. Malgré ça, la guerre bat de son pleins, de plus, Mussolini avait prit le contrôle du Nord de l'Italie. Némésis vivait prudement avec sa fille, sortant peu de chez elle, voulant protéger sa fille de tout ceci. Il faudra attendre le printemps mille neuf-cent quarante-cinq pour que les Alliés réussissent à conquérir le nord de l'Italie défendu par les Nazis. Heureusement pour tout le monde, les Allemands finirent par capituler le huit mai mille neuf-cent quarante-cinq. C'est un tout nouveau départ pour chaque pays. Surtout que les crises économiques, les pertes des soldats et j'en passe, ont bien causés beaucoup de dommages. Chaque pays se remirent petit-à-petit de cette guerre, de ces causes et de ces dommages. Les soldats s'était battus afin de libérer de pauvres personnes et de pauvres pays de l'emprise des Nazis, regagnèrent leur chez eux. Seulement il ne revînt jamais. Un beau matin, alors que Calypso jouait avec sa poupée et des peluches, Némésis lisant le journal, on frappa à la porte. La fillette se mit à courir jusqu'à la porte en ayant l'entière conviction que ce soit enfin son père qui rentre. Elle ouvra en grand la porte en affichant un jolie sourire. Mais celui-ci disparu soudainement quand elle vit deux grands hommes habillés de manière sobre. La petite fille, déjà très intelligente pour quatre ans, reconnu l'insigne des britanniques. Ils demandèrent Madame Ricci. Celle-ci arriva d'un pas préssé en attachant sa robe de chambre en soie. Elle attira sa fille près d'elle et l'entoura de ses bras. Némésis rangea quelques cheveux bruns derrières ses oreilles avant de dire : " C'est pour quoi ? ". Les deux hommes, retirant leur képi, baissèrent la tête en guise de salutation. Ils avaient tout à fait compri ce qu'avait dit la jeune femme. Ils étaient certes britanniques, mais ces deux là comprenaient et parlaient l'italien. " Bonjour Madame Ricci, voulez vous bien nous suivre dehors ? " Soudainement, son coeur s'accéléra, un noeud lui serrait l'estomac et la gorge. Elle pria sa fille de l'attendre ici, puis elle referma la porte. Calypso tenta d'ouvrir mais en vain, il n'y arriva pas. Alors, elle coura jusqu'elle atteigne une petite fenêtre. De là, elle voyait bien sa mère. Elle les fixa, ne loupant aucuns moments. La jeune femme s'effronda brutalement sur le sol, elle posa la tête dans ses mains. Elle criait, elle criait de toutes ses forces, elle hurlait de douleur. Calypso regarda cette scène où elle était incapable d'intervenir. Les deux hommes aidèrent Némésis à se relever, mais la jeune femme n'avait plus aucunes forces. Ils la rentrèrent, Calypso s'assit sur le canapé et continuait à regarder cette scéne qui était épouventable. Ils tentèrent de la calmer, mais en vain, ils ne réussissèrent pas. Paralysé, livide, elle finit par fermer les yeux et tomba dans un sommeil lourd. Calypso ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer. La petite fille finit par apprendre la nouvelle le lendemain quand sa mère lui expliqua tout. Un enterrement, des vêtements noirs, des visages pâles et cernés. Accrochée à la robe de sa mère, la jolie petite fille ne la lâchait pas, intimidée, ne comprenant pas à quoi tout ceci rimait. Des militaires, une marche, des coups de fusils, une tombe enterrée sous terre, des pleures, des regards échangés, un silence, un départ, une nouvelle vie...



I ENDED UP FORGETTING WHAT IT WAS TO SMILE, WHAT IT WAS LIKE TO BE HAPPY...

Travailler, rentrer à la maison, passer un moment avec sa petite fille, faire à manger, faire le ménage et finir par se coucher. Voilà à quoi ressemblait une journée de Némésis. Pas une seule seconde à elle, juste assez pour sa fille. Tout ce qui comptait, après tout, c'était sa petite princesse. Il ne lui restait plus qu'elle. Quant à Calypso, elle en voulait énormément à son père. Pourquoi ? Parce qu'il avait fait une promesse sans l'avoir tenue... A quoi bon en faire quand on ne se sent pas capable de tenir cette promesse ? Il avait emporté avec lui dans sa tombe, le jolie sourire à la jeune femme, sa joie, sa bonne humeur. Quand Némésis rentrait à la maison, c'était souvent tard. La petite fille aux jolies bouclettes brunes voyait peu sa mère. Depuis le décès de son père, la mère ne cessait de travailler pour subvenir aux besoins de sa fille, mais c'était très difficile, et plus on avancait, plus la société devenait chère. Calypso grandit et plus elle gagnait en maturité, plus elle voyait sa mère se renfermer petit-à-petit et, se vider de toutes ses forces. Némésis était devenue morte de l'intérieur, pourtant toujours présente. La nuit, Calypso l'entendait fréquement sangloter. Ne cessant de penser à la mort de son mari. La jeune fille, car oui, on finit tous par grandir, ne pouvait plus supporter ceci. Voir sa mère se tuer pour elle la déchirer totalement. Quand Calypso atteigna ses quinze ans, elle finit par attraper sa mère par le bras et, elle déballa tous ce qu'elle avait sur le coeur. " Maman... Je sais que tu aimeras papa toute ta vie, mais ça va faire onze ans qu'il nous a quitté ! Il est temps de te reprendre en main. Je veux que tu arrêtes de t'occuper de moi comme tu le fais. Je veux dire par là qu'il faut que tu arrêtes de penser qu'à moi, il faut aussi que tu pense un peu à toi. Sors, amuse toi, profite de la vie, rencontre des gens, rencontre quelqu'un. Je te dis pas d'oublier papa et de le remplacer, juste de trouver quelqu'un qui saura t'aimer comme il a pus t'aimer, trouver quelqu'un qui saura te rendre heureuse. J'en ai marre, cela me fait mal de ne plus voir ton si beau sourire, entendre ton si beau rire. Maman, je veux que tu vives de nouveau. Je t'aime et je ne veux pas te perdre, j'aimerais que tu reprennes goût à la vie..." Calypso marqua une légère pause avant de renchérir. " Puis... J'ai trouvé un petit boulot où j'irais y travailler après l'école. Certes je ne gagnerais pas grand chose mais assez pour te venir en aide, pour subvenir à nos besoins. Tu verras maman, tout finira par s'arranger..." dit-elle en finissant par esquisser un jolie sourire. Némésis ne put s'empêcher de laisser couler quelques larmes. Elle prit sa fille dans ses bras avant de lui chuchoter au creu de l'oreille : " Merci du fond du coeur... Je t'aime ma princesse...."
EN COURS D'ECRITURE


Dernière édition par A. Calypso-Thaïs Ricci le Sam 16 Juin - 19:03, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

messages : 211
arrivée au club : 20/04/2012
avatar : MinkaHOTKelly.
crédits : (c) Cristalline. - (c) tumblr.
pseudo : reachOUT.


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:25

ADRIANNA ! idiot respect Très bon choix !
Je te souhaite la bienvenue sur HOB et un bon courage pour ta fiche. Si tu as des questions, n'hésites pas à m'envoyer un MP. (a) heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar

FREE SOUL. ↣ don't you wish your girlfriend was hot like me ?

messages : 941
arrivée au club : 30/01/2009
avatar : Amber AWESOME heard
crédits : Tearsflight
pseudo : Dodixe


Voir le profil de l'utilisateur
 

BUNNIE'S CORNER
☇ Groupe:
☇ Topics et relations:
☇ Ready pour un Rp ?: Toujours prêt !

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:26

    Heureuse que tu nous aie rejoins coeur
    Bienvenue et encore une fois, bon choix d'avatar x)
    Si tu as besoin d'aide encore, nous sommes là cowboy
Revenir en haut Aller en bas
http://houseofbunnies.forums-actifs.net
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:29

    KIARA : GOSH MINKA ! dead Elle est tellement belle cette fille lalala
    Réserve moi un lien :3
    & merci, et ne vous en faîtes pas, si j'ai besoin d'aide ou que j'ai des questions, je viendrais vous harceler hinhin

    POLLY : Heureuse d'être ici parmi vous, j'ai hâte d'être validée et de vous rejoindre entièrement hysteric
    Merci bien et merci à toi de ta précieuse aide lalala
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 87
arrivée au club : 16/05/2012
avatar : Nina FUCKING Dobreva.
crédits : Sweet Poison & Tumblr.
pseudo : Citizen •WaR ©


Voir le profil de l'utilisateur
 

BUNNIE'S CORNER
☇ Groupe:
☇ Topics et relations:
☇ Ready pour un Rp ?:

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:31

LIMA oeil respect

BIENVENUE SUR LE FORUM
&
bon courage pour ta fiche ass
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 413
arrivée au club : 17/05/2012
avatar : ed westwick.
crédits : (c) nenes, (c) tumblr.
pseudo : geronimo.


Voir le profil de l'utilisateur
 

BUNNIE'S CORNER
☇ Groupe: citizens.
☇ Topics et relations:
☇ Ready pour un Rp ?: Attends un peu !

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:31

dead dead dead
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 16:49

    ooh gosh ! Y a que des canons ici ! dead hinhin lalala
    Merci à vous deux pour votre accueil (bel westwick et sublimissime dobrev) hysteric heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

messages : 211
arrivée au club : 20/04/2012
avatar : MinkaHOTKelly.
crédits : (c) Cristalline. - (c) tumblr.
pseudo : reachOUT.


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 17:28

Promis je te réserve un lien, Parce que Adrianna quoi ! dead heart
Bon courage ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 154
arrivée au club : 03/05/2012
avatar : Ashley GODDESS Greene
crédits : Queen G.
pseudo : Queen G.


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 18:21

Ah une seconde Calypso. sexy
Bienvenue, excellent choix d'avatar au passage. Bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
http://sexe-a-pile.superforum.fr/
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 18:56

    hé oué les Calypso c'est les meilleures ! dodixe (a) *out*
    Merci vous deux lalala heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 154
arrivée au club : 03/05/2012
avatar : Ashley GODDESS Greene
crédits : Queen G.
pseudo : Queen G.


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Dim 20 Mai - 18:58

se moque J'aime le prénom en effet. Mais la meilleure c'est moi. *out*
Revenir en haut Aller en bas
http://sexe-a-pile.superforum.fr/
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Mar 22 Mai - 17:23

    Qui peut résister au jolie prénom Calypso... Surtout à moi ? blinky
    Mais... Je m'avoue vaincu et je m'incline devant toi ô grande prétresse de la classe internationale respect (a) *out*
Revenir en haut Aller en bas
avatar


messages : 154
arrivée au club : 03/05/2012
avatar : Ashley GODDESS Greene
crédits : Queen G.
pseudo : Queen G.


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Mar 22 Mai - 18:59

sexy Hahahaha. Mais ça te va parfaitement cela dit.
* ce titre est un honneur, faut que je le note quelque part *
Revenir en haut Aller en bas
http://sexe-a-pile.superforum.fr/
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Ven 25 Mai - 15:49

    ooh merci bien ! **
    Oui, note le quelque part, parce que je te le rappelerais pas deux fois (a) ass

    Pourrais-je avoir un délai jusqu'à lundi prochain parce que cette semaine je vais avoir du mal à finir ma fiche, de plus je suis pas là du week end donc c'est la loose -.-
    Puis me réserver la belle Adrianna, merci d'avance au magnifique staff lalala
Revenir en haut Aller en bas
avatar

FREE SOUL. ↣ don't you wish your girlfriend was hot like me ?

messages : 941
arrivée au club : 30/01/2009
avatar : Amber AWESOME heard
crédits : Tearsflight
pseudo : Dodixe


Voir le profil de l'utilisateur
 

BUNNIE'S CORNER
☇ Groupe:
☇ Topics et relations:
☇ Ready pour un Rp ?: Toujours prêt !

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Ven 25 Mai - 16:00

    Je m'occupe de tout ça ma puce bien suuuur topola
    Je t'ai remis un délais jusqu'à Dimanche prochain ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://houseofbunnies.forums-actifs.net
avatar


messages : 9
arrivée au club : 20/05/2012
avatar : AdriannahotLima ♥
crédits : tumblr & bazzart
pseudo : .angie


Voir le profil de l'utilisateur
 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Ven 25 Mai - 16:03

    Merci beaucoup Polly choou ! lalala heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar

FREE SOUL. ↣ don't you wish your girlfriend was hot like me ?

messages : 941
arrivée au club : 30/01/2009
avatar : Amber AWESOME heard
crédits : Tearsflight
pseudo : Dodixe


Voir le profil de l'utilisateur
 

BUNNIE'S CORNER
☇ Groupe:
☇ Topics et relations:
☇ Ready pour un Rp ?: Toujours prêt !

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ... Ven 25 Mai - 16:13

Ta présentation s'annonce très bien en tout cas, ça sera un plaisir de t'avoir en tant que membre coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://houseofbunnies.forums-actifs.net

Contenu sponsorisé



 

MessageSujet: Re: CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ...

Revenir en haut Aller en bas
 

CALYPSO ϟ You are my paradise, but I'm perhaps your hell ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» it's not paradise, but it's better than hell ft Nessa
» Gao Luhan ▬ “You are my paradise, but I may be your hell ...”
» Calypso.
» Paradise City
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Faire partie du club-